Nouvelles économiques

Communiqués des sociétés et nouvelles économiques et financières.

MONTRÉAL - Cinq associations qui représentent les entreprises privées du Québec ont fait front commun, lundi, pour réclamer une intervention du gouvernement fédéral pour forcer la reprise des activités dans le Port de Montréal, paralysé par une grève générale des débardeurs.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) ont tenu une conférence de presse conjointe, lundi après-midi, pour sonner l'alarme sur une situation économique critique.

Il y a 10 heures

TORONTO - Le secteur de l'énergie a donné un élan au principal indice de la Bourse de Toronto, lundi, alors qu'au sud de la frontière, Wall Street a clôturé sans direction claire.

L'indice S&P/TSX du parquet torontois a pris 61,02 points pour terminer à 16 605,50 points. C'est le secteur de l'énergie qui a affiché la plus importante augmentation quotidienne, à 2,86 %, dans le cadre d'une séance ou le cours du pétrole a également grimpé.

Il y a 11 heures

MONTRÉAL - Alstom est toujours intéressée par la division ferroviaire de Bombardier, mais l'incapacité de celle-ci à régler ses problèmes d'exécution pourrait venir changer la dynamique des pourparlers entre le géant français et la multinationale québécoise.

La semaine dernière, en faisant le point sur sa performance au deuxième trimestre, qui s'est soldé par une perte nette de 233 millions $ US, Bombardier avait inscrit une charge supplémentaire de 435 millions $ US attribuable à sa division du matériel roulant, en grande partie liée aux coûts associés à un certain nombre de projets à un stade avancé, principalement au Royaume-Uni et en Allemagne.

Il y a 12 heures

TORONTO - Barrick Gold a livré des résultats au-delà des attentes des analystes financiers au deuxième trimestre alors que la société aurifère a profité de l'augmentation de la demande à l'endroit du métal précieux, considéré comme une valeur refuge en raison de l'incertitude provoquée par la crise sanitaire.

En faisant le point sur sa performance financière, lundi, l'entreprise dont le siège social se trouve à Toronto a également relevé son dividende trimestriel de 14 %. Il passera ainsi à huit cents par action.

Il y a 13 heures