Hexo creuse sa perte au deuxième trimestre en raison de dépréciations

OTTAWA - Hexo a creusé sa perte au deuxième trimestre à cause de l'inscription à ses états financiers de différentes dépréciations, mais ses revenus ont malgré tout progressé de 17 %.

Le producteur de cannabis d'Ottawa a affiché lundi une perte nette de 298,2 millions $, ou 1,13 $ par action, pour le trimestre clos le 31 janvier, en forte hausse comparativement à une perte de 4,3 millions $, ou 2 cents par action, pour la même période un an plus tôt.

La perte s'est essentiellement creusée en raison des charges de dépréciation. Celles-ci ont fait passer les frais d'exploitation à 281,5 millions $, alors qu'ils avaient été de 18,5 millions $ au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Hexo a enregistré une perte de valeur de 138,3 millions $ liée à son installation de Niagara, acquise auprès de Newstrike Brands. Elle a aussi évoqué une perte de valeur de l'écart d'acquisition de 111,9 millions $ attribuable entre autres au déploiement «plus lent que prévu» des magasins au Canada et aux retards dans l'approbation gouvernementale des produits dérivés du cannabis.

Ses revenus nets ont cependant progressé d'une année à l'autre pour atteindre 17,0 millions $, par rapport à 13,4 millions $ au deuxième trimestre de 2019.

En excluant les éléments non récurrents, la société a calculé que sa perte rajustée avant impôts, intérêts et amortissement s'était chiffrée à 10,3 millions $, comparativement à 19,4 millions $ un an plus tôt. Cela correspond à une baisse de 47 %.

Hexo a précisé qu'elle surveillait l'évolution de la situation liée à l'épidémie de COVID-19 et ses répercussions. Ses installations restent ouvertes puisque le secteur du cannabis a été identifié comme un service prioritaire par les gouvernements de l'Ontario et du Québec. Elle a dit avoir mis en place des mesures inspirées des recommandations des autorités de santé publique.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:HEXO)

Cotes connexes