L'étude environnementale pour la canalisation 3 d'Enbridge est approuvée

ST. PAUL, Minn. - Les autorités de réglementation des services publics du Minnesota ont approuvé lundi la version révisée de l'examen environnemental du projet d'Enbridge pour le remplacement de la canalisation 3, un pipeline vieillissant qui traverse l'État.

La commission des services publics du Minnesota a voté à trois voix contre une pour approuver l'énoncé des incidences environnementales du projet de 2,6 milliards $ US, affirmant que le nouvel examen traitait adéquatement des impacts d'un déversement potentiel dans le bassin versant du lac Supérieur.

Le commissaire Matt Schuerger n'était pas d'accord avec la majorité, affirmant que la mise à jour de l'examen «ne représentait pas adéquatement les conséquences d'un déversement», a rapporté le «Star Tribune».

Le nouveau pipeline remplacerait la canalisation 3 d'Enbridge, qui a été construite dans les années 1960. Enbridge affirme que l'ancienne ligne doit être remplacée, car elle est de plus en plus sujette à la corrosion et à la fissuration et ne peut fonctionner qu'à environ la moitié de sa capacité d'origine. Les militants écologistes et ceux des Premières Nations ont exhorté les autorités réglementaires à forcer l'abandon du projet.

La commission avait approuvé un examen environnemental du projet en mars 2018. Mais la Cour d'appel du Minnesota a renvoyé la précédente version de l'examen environnemental à la commission après avoir constaté que l'énorme document ne traitait pas de manière adéquate les risques potentiels d'un déversement de pétrole dans le bassin versant du lac Supérieur. Le département du Commerce de l'État a ensuite effectué une modélisation supplémentaire et conclu, dans la mise à jour, qu'il y avait peu de chances qu'un déversement atteigne le lac.

Vendredi, lors d'une audience publique, des militants écologistes et tribaux se sont prononcés contre le projet, affirmant que le changement climatique avait atteint une phase de crise. Mais les partisans du projet, y compris des travailleurs syndiqués de la construction, ont fait valoir qu'il était temps de laisser le projet aller de l'avant.

La canalisation 3 part de l'Alberta, traverse la Saskatchewan et le Manitoba avant de couper un coin du Dakota du Nord et de traverser le nord du Minnesota, en route vers le terminal d'Enbridge à Superior, au Wisconsin. Enbridge a indiqué dans un document déposé en vue de l'audience de vendredi que le dossier continuait de montrer que le projet était nécessaire.