Les marchés boursiers nord-américains grimpent pour une 3e séance consécutive

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse mercredi pour une troisième séance de suite. Les investisseurs ont choisi de se montrer optimistes face à l'épidémie du coronavirus chinois et se sont laissés rassurer par la publication de meilleures données économiques.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto s'est hissé à quelques points de son sommet record historique, pour finalement terminer les échanges sur un gain de 138,86 points, à 17 651,59 points.

Huit des onze secteurs du parquet torontois ont avancé, ceux de l'énergie et de la consommation discrétionnaire en tête avec des gains respectifs de 3,71 % et 1,14 %. Les groupes des technologies de l'information et de la santé ont tous deux perdu un peu moins de 0,9 %, tandis que le secteur des biens de consommation de base a fait du surplace.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 483,22 points à 29 290,85 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 37,10 points à 3334,69 points. L'indice composé du Nasdaq s'est apprécié de 40,71 points à 9508,68 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,25 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,31 cents US de la veille.

Au Canada, le déficit commercial a rétréci à 370 millions $ en décembre, après s'être établi à 1,2 milliard $ en novembre, a indiqué Statistique Canada, ce que l'agence a attribué à une augmentation des exportations de pétrole brut.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 1,14 $ US à 50,75 $ US le baril, tandis que celui de l'or a progressé de 7,30 $ US à 1562,80 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est apprécié de 3,25 cents US à 2,57 $ US la livre.