La Bourse de Toronto grimpe avec les marchés américains

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont avancé mercredi, encouragés par la perspective d'une éventuelle entente commerciale entre les États-Unis et la Chine et par la hausse des cours du pétrole brut.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a grimpé de 5,16 points pour terminer la séance avec 16 897,34 points.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 146,97 points à 27 649,78 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 19,56 points à 3112,76 points. L'indice composé du Nasdaq s'est apprécié de 46,03 points à 8566,67 points.

«Il semble vraiment que nous sommes toujours pris dans le bourbier (...) de ces manchettes sur le commerce», a observé Greg Taylor, directeur des investissements chez Purpose Investments.

Le secteur du commerce a été le moteur du marché pour la dernière année, a-t-il ajouté, particulièrement le mois dernier.

Les deux premiers jours de cette semaine ont été marqués par une activité de vente massive, alors que les tensions commerciales se sont intensifiées. Lundi, la Chine a annoncé des représailles à la manifestation de soutien des États-Unis aux manifestants de Hong Kong. Le lendemain, le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré qu'il n'avait «pas d'échéancier» pour un accord commercial avec la Chine et qu'il était prêt à attendre jusqu'à après les élections américaines de 2020 pour en obtenir un.

Au cours de ces deux jours, le TSX a perdu près de 150 points, tandis que les principaux indices au sud de la frontière ont également terminé dans le rouge.

Ce sentiment a changé mercredi, alors que les investisseurs ont retrouvé l'espoir d'en arriver à un accord commercial. L'agence Bloomberg a cité des personnes informées des pourparlers, affirmant que les deux pays s'approchaient d'un accord sur la réduction de certains droits de douane.

Maintenant, les investisseurs se concentrent sur la date limite du 15 décembre, a souligné M. Taylor. Si aucun accord n'est conclu à cette date, les États-Unis commenceront à imposer une nouvelle série de tarifs sur certains produits chinois entrant aux États-Unis.

À Toronto, le secteur de l'énergie a affiché la meilleure croissance, soit 2,66 pour cent. Ilétait suivi du secteur des technologies de l'information, qui a gagné 1,17 pour cent. Six des onze plus grands secteurs du parquet torontois ont néanmoins terminé la journée sur un recul, notamment ceux de la consommation discrétionnaire et des biens de consommation de base, qui ont lâché 1,63 pour cent et 1,15 pour cent respectivement.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,63 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 75,18 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a grimpé de 2,33 $ US à 58,43 $ US le baril, tandis que celui de l'or a reculé de 4,20 $ US à 1480,20 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est pour sa part apprécié de 3,6 cents US à 2,66 $ US la livre.