L'ancien patron de Wells Fargo écope d'une amende de 17,5 millions $ US

NEW YORK - Les régulateurs fédéraux ont imposé à l'ancien chef de la direction de Wells Fargo, John Stumpf, une amende de 17,5 millions $ US pour son rôle dans le scandale des pratiques commerciales de la banque. M. Stumpf a également accepté une interdiction à vie de travailler de nouveau dans le secteur bancaire.

Parallèlement à son amende contre M. Stumpf, le Bureau du contrôleur de la monnaie (OCC) des États-Unis a annoncé jeudi qu'il poursuivait cinq autres anciens dirigeants de Wells Fargo pour un total combiné de 37,5 millions $ US pour leur rôle dans les mauvaises pratiques de la banque. Deux autres dirigeants se sont également entendus avec les autorités réglementaires, payant également des amendes d'un million $ US.

C'est la première fois que les autorités punissent des dirigeants individuels pour les actes répréhensibles de Wells Fargo. La banque établie à San Francisco a payé des centaines de millions de dollars d'amendes et de pénalités pour avoir encouragé ses employés à ouvrir des millions de faux comptes afin d'atteindre des objectifs de vente irréalistes. Des dirigeants comme M. Stumpf ont renoncé à des dizaines de millions de dollars de primes et de salaires, mais ces actions ont été prises par Wells Fargo elle-même.

Dans son enquête, les régulateurs ont mis le blâme sur les échecs de Wells Fargo directement aux pieds de son ancienne direction dans sa poursuite contre les dirigeants. Dans le cadre de leurs règlements et poursuites contre ces dirigeants de Wells, les régulateurs cherchent à interdire à tous de travailler à nouveau dans le secteur bancaire.

Carrie Tolstedt, qui dirigeait les activités de banque communautaire de Wells Fargo jusqu'à sa démission en 2016, fait partie des anciens dirigeants poursuivis par les autorités réglementaires. Elle était la dirigeante la plus directement responsable des activités de banque de consommation de Wells, et a été largement pointée du doigt pour son rôle dans la mise en place de la mauvaise culture d'entreprise qui prévalait à la banque.

L'OCC a poursuivi Mme Tolstedt pour 25 millions $ US pour son rôle dans le scandale de la banque, une poursuite que les avocats de Mme Tolstedt disent avoir l'intention de combattre. L'amende de M. Stumpf de 17,5 millions $ US est inférieure au montant réclamé à Mme Tolstedt parce que M. Stumpf a accepté de s'entendre avec les régulateurs.

Wells Fargo, qui a vu passer deux chefs de la direction permanents et plusieurs patrons intérimaires depuis le scandale, a accepté la décision du gouvernement.

Cotes connexes