Les marchés boursiers reculent dans l'attente de signaux sur le commerce

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont retraité jeudi, les investisseurs continuant d'attendre de nouveaux signaux au sujet d'une entente commerciale entre les États-Unis et la Chine et des dépenses des consommateurs.

Les marchés se sont partiellement rétablis en fin de séance, après que certains médias annonçaient que de nouvelles réunions étaient prévues entre les deux plus grandes économies du monde dans le but de conclure un accord commercial partiel avant le 15 décembre. C'est à cette date que des droits de douane supplémentaires devraient être ajoutés sur 156 milliards $ US de produits fabriqués en Chine. Ces tarifs feraient vraisemblablement grimper les prix des articles de consommation, y compris ceux des produits électroniques.

«S'il y a une inquiétude sur le marché, c'est celle-ci», a affirmé Catharine Sterritt, gestionnaire de portefeuille associée pour Gestion d'actifs CIBC.

Même si les marchés ont atteint la semaine dernière de nouveaux records historiques, les investisseurs sont devenus plus prudents lorsqu'il a été révélé que les deux plus économies pourraient ne pas parvenir à un accord cette année.

En outre, l'ancien conseiller économique principal de la Maison-Blanche, Gary Cohn, a éteint certains espoirs en annonçant récemment qu'il s'attendait à ce que le président américain Donald Trump impose les tarifs douaniers si aucun accord n'était conclu, puisqu'il perdrait sa crédibilité auprès de la Chine s'il ne le faisait pas.

Les marchés ont été relativement stables toute la semaine, dans l'attente de signaux positifs au sujet le commerce, a observé Mme Sterritt.

Elle a ajouté qu'il y avait une pause en prévision de la fête de la Thanksgiving aux États-Unis, la semaine prochaine, qui marquera le début de l'importante saison des achats des Fêtes, avec le vendredi fou et le cyber lundi.

«Nous attendons donc de voir si nous obtiendrons effectivement les achats importants que nous attendons des consommateurs, en particulier avec des taux d'intérêt toujours bas», a-t-elle expliqué.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a perdu 6,63 points pour clôturer à 16 999,19 points, enregistrant ainsi une quatrième baisse en autant de séances.

Le secteur torontois de la santé a bondi de 6,75 pour cent, tandis que celui de l'énergie a gagné 0,95 pour cent. Leurs gains ont cependant été contrebalancé notamment par le recul de 1,41 pour cent du secteur des matériaux.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 54,80 points à 27 766,29 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a rendu 4,92 points à 3103,54 points. L'indice composé du Nasdaq s'est défait de 20,52 points à 8506,21 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,27 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 75,17 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 1,57 $ US à 58,58 $ US le baril, tandis que celui de l'or a diminué de 10,60 $ US à 1463,60 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est quant à lui déprécié de 2,6 cents US à 2,62 $ US la livre.