Les marchés boursiers nord-américains avancent malgré l'incertitude commerciale

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse, vendredi, malgré l'incertitude entourant les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a grimpé de 71,67 points pour terminer la journée avec 16 877,42 points.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a progressé de 6,11 points à 27 680,91 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 7,85 points à 3093,03 points. L'indice composé du Nasdaq s'est pour sa part adjugé 40,80 points à 8475,31 points.

«Il y a certainement un recul de l'optimisme vis-à-vis d'une entente commerciale», a observé Erik Bregar, stratège chez The Exchange Bank of Canada.

Les prix du marché tiennent déjà compte de plusieurs bonnes nouvelles jusqu'à présent, a-t-il dit, mais le brusque retour à la réalité imposé par le président américain Donald Trump a encouragé une certaine activité de prise de profits avant l'arrivée du week-end.

Après qu'un responsable chinois a déclaré jeudi que la Chine et les États-Unis avaient accepté d'annuler progressivement leurs hausses de tarifs, M. Trump a déclaré aux journalistes vendredi qu'il n'avait «donné son accord à rien».

Selon M. Bregar, la situation est chargée d'inconvénients potentiels, puisqu'il n'existe encore aucun accord et que rien n'indique que les deux parties sont sur le point d'en conclure un.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 75,63 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 75,90 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 9 cents US à 57,24 $ US le baril, tandis que celui de l'or a reculé de 3,50 $ US à 1462,90 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est pour sa part déprécié de 4,6 cents US à 2,68 $ US la livre.