Trois semaines de grève chez Swissport: médiation au ralenti

MONTRÉAL - Trois semaines après le déclenchement de la grève chez Swissport, les discussions sont de nouveau au ralenti.

Une centaine de syndiqués, membres de l'Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale (AIMTA) affiliée à la FTQ, ont déclenché une grève le 31 décembre dernier.

Swissport Fuelling Services fait le ravitaillement d'avions, en sous-traitance, aux aéroports Montréal-Trudeau et Mirabel.

Les parties ont eu quelques rencontres avec le médiateur fédéral, séparément ou à trois. La dernière rencontre entre le médiateur et la partie syndicale date de vendredi dernier. Aucune date n'a encore été fixée pour la prochaine rencontre de médiation, ont indiqué mardi les parties patronale et syndicale.

Les principaux points en litige sont les salaires et les assurances collectives.

L'employeur indique que le ravitaillement d'avions s'effectue encore sans problème et sans délai. En vertu du Code du travail du Canada, il peut d'ailleurs légalement recourir à des travailleurs de remplacement pendant la grève.