Vente de HBC: la CMVO rejette une demande de Catalyst Capital Group

TORONTO - La Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CMVO) a rejeté la demande d'un actionnaire minoritaire de bloquer la tentative de privatisation de la Compagnie de la Baie d'Hudson (HBC).

Toutefois elle a accepté la requête de Catalyst Capital Group et ordonnera à la HBC de modifier et de renvoyer aux actionnaires sa circulaire d'information de la direction afin de remédier à ce que la société décrit comme étant de nombreuses omissions et fausses déclarations.

La CMVO a indiqué que les actionnaires ne pourront pas se prononcer sur l'offre publique d'achat présentée groupe dirigé par le président exécutif du conseil d'administration du détaillant, Richard Baker, tant et aussi longtemps que la circulaire ne sera pas modifiée. L'assemblée des actionnaires devait se tenir mardi.

Catalyst Capital, qui a aussi présenté une offre d'achat, détient environ 17,5 pour cent des actions ordinaires de HBC. Cette entreprise a fait une offre non sollicitée de 11 $ par action en espèce pour chaque action de HBC, surpassant ainsi l'offre amicale de 10,30 $ présentée par le groupe Baker.

Deux cabinets d'experts-conseils mandataires tiers ont recommandé aux actionnaires d'accepter l'offre du groupe Baker, une position ratifiée par le conseil d'administration de HBC en octobre. Un troisième cabinet a plutôt conseillé aux actionnaires de se dissocier de la direction de l'entreprise. Une firme d'investissements détenant environ 0,5 % des actions ordinaires prévoit s'opposer à la transaction.

L'offre du groupe Baker avait majoré son offre de 9 % après que sa proposition initiale eut été jugée insuffisante par Catalyst Capital et Land & Buildings Investment Management.

Entreprise dans ce reportage: (TSX:HBC)

Cotes connexes