Empire a mieux fait au dernier trimestre grâce aux réductions de coûts

STELLARTON, N.-É. - Empire a annoncé jeudi avoir largement finalisé d'importants changements structurels dans le cadre d'un plan de redressement, mais envisage déjà la prochaine phase pour l'entreprise.

La société mère des chaînes d'épicerie Safeway et Sobeys a réalisé des économies de 200 millions $ au cours de l'exercice 2019 et dit s'attendre à ce que celles-ci soient de 250 millions $ au cours de la dernière année de son programme triennal intitulé Project Sunrise.

Empire envisage de définir ses prochains objectifs au printemps, afin de continuer sur sa lancée, a expliqué son chef de la direction, Michael Medline, lors d'une conférence téléphonique jeudi.

«Nous allons avoir des objectifs très ambitieux pour augmenter nos chiffres de revenus d'une année à l'autre. Nous ne voulons pas que quiconque pense que nous allons prendre des vacances après (le projet) Sunrise.»

La société a mis en place le plan de redressement après avoir connu des difficultés dans la foulée de la prise de contrôle de Safeway en 2013. Elle prévoit réaliser des économies cumulées de 550 millions $ grâce au programme.

Empire, qui a également ajouté l'enseigne Farm Boy à sa liste d'entreprises lors d'un contrat de 800 millions $ l'année dernière, est prête à passer à de nouvelles initiatives maintenant que la structure de l'entreprise et les magasins fonctionnent bien, a expliqué M. Medline.

«Quand on tire la corde, ça marche.»

Pour le premier trimestre, Empire a dégagé un bénéfice de 130,6 millions $, en hausse par rapport à celui de 95,6 millions $ au même trimestre l'année précédente.

Sur une base ajustée, le profit d'Empire s'est chiffré à 133,9 millions $, ou 49 cents par action pour le trimestre, en hausse par rapport à 100,2 millions $, ou 37 cents par action, l'année précédente.

Les ventes ont atteint 6,74 milliards $, en hausse par rapport à 6,46 milliards $, tandis que les ventes dans les magasins ouverts depuis au moins un an, excluant les ventes de carburant, ont augmenté de 2,4 pour cent.

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice ajusté de 48 cents par action et un chiffre d'affaires de 6,82 milliards $, selon la firme de données financières Refinitiv.

L'analyste de RBC Marchés des Capitaux, Irene Nattel, a estimé que la société avait entamé l'exercice sur une «note solide», avec des résultats consolidés supérieurs aux prévisions de la société, mais largement conformes aux attentes du marché.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:EMP.A)

Cotes connexes