Northern Pulp amorce le processus de mises à pied en Nouvelle-Écosse

HALIFAX - Northern Pulp affirme avoir commencé à envoyer des avis de mise à pied à des employés de son usine de papiers du comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse.

L'entreprise a décidé à la fin de l'année dernière de mettre en veilleuse cette usine, lorsque le gouvernement provincial a rejeté son plan pour un nouveau système de traitement des eaux usées, qui prévoyait le pompage des effluents traités dans le détroit de Northumberland.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a récemment déclaré que les effluents de l'usine continueront de se déverser dans un bassin de rétention à Boat Harbour au-delà de la date limite du 31 janvier fixée par règlement.

Northern Pulp indique qu'une majorité de ses 90 employés seront licenciés au cours des prochains mois -- les premiers d'ici la semaine prochaine. L'entreprise affirme qu'environ 20 % de sa main-d'oeuvre demeurera en poste après le 1er février, alors qu'elle met progressivement un terme à ses activités.

Northern Pulp explique qu'un petit nombre d'employés surveilleront et entretiendront l'usine et que certains se concentreront sur une évaluation environnementale pour un nouveau système de traitement des effluents.