Le Pentagone octroie un contrat de 10 milliards $ US à Microsoft

SAN FRANCISCO - Le Pentagone accorde à Microsoft le contrat de son programme d'information nuagique JEDI évalué à 10 milliards $ US.

Le processus controversé d'appel d'offres dans le but d'octroyer le fameux contrat avait pour particularité de mettre en concurrence les géants Microsoft, Amazon et Oracle notamment.

En raison de l'ampleur inusitée du contrat gouvernemental américain, l'appel d'offres a attiré énormément d'attention surtout à la suite de spéculations selon lesquelles Amazon obtiendrait le mandat. Ses concurrentes Oracle et IBM ont rapidement répliqué en déposant leur proposition. Puis, Oracle a sauté dans l'arène à son tour en contestant le processus en cour fédérale, mais elle a été déboutée.

Le programme JEDI a pour objectif de stocker et d'analyser une immense quantité de données confidentielles, permettant à l'armée américaine d'utiliser l'intelligence artificielle pour accélérer sa planification stratégique militaire et ses capacités à engager le combat.

Au cours de la dernière année, Microsoft s'est positionnée comme une entreprise collaboratrice de l'armée américaine. Son président, Brad Smith, a publié une lettre dans laquelle il rappelle que l'entreprise fournit depuis longtemps des technologies aux forces militaires et qu'elle entend continuer à le faire malgré les protestations de certains employés.

Microsoft, Amazon, Google et plusieurs autres géants des technologies ont fait l'objet de critiques de la part de leurs employés pour leurs liens d'affaires avec le gouvernement des États-Unis, particulièrement en lien avec des projets militaires ou liés au contrôle de l'immigration.

Microsoft et Amazon n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.